28/12/2004

spécial fête ! le best du dico 2003 par miam monster miam !

Sujet d’actualité : la musique d’Urban Trad, la révélation Belge de 2003, comme source de bien être chez le Belge.Jacques, si vous me le permettez, je vais inaugurer une nouvelle rubrique expérimentale dans votre émission.Musique futuriste (comme générique de l’émission)Bonjour à tous les auditeurs de la RTBF et bienvenue au Cercle Scientifique du Jeu des Dictionnaires, l’émission déjà indispensable de débat et de recherche scientifique de la RTBF, une émission déjà très populaire et qui permettra peut être d’aider concrètement les auditeurs dans leurs vies de tout les jours grâce à des progrès scientifiques.Pour cette émission d’anthologie, je suis accompagné des plus grands scientifiques et chercheurs wallons reconnus dans le monde entier pour leur capacité à chercher. Commençons l’émission, si vous le voulez bien par notre première rubrique que j’ai baptisée, grâce à ma grande culture générale La rubrique de Lavoisier :rien ne se perd tout se transforme l’important c’est de participer car parfois quand on cherche on ne trouve pas…Générique futuriste 2 pour lancer la rubriqueAlors j’ai l’immense privilège d’avoir à mes côtés l’éminent chercheur Jan van de Meulemesster (Raoul). C’est le tout grand spécialiste wallon de la particule électropositive du neutron, communément appelée le quark. Il a écrit en ‘94 le magnifique livre Le quark c’est la vie, étude rigoureuse et mathématique non dénué d’humour sur le quark, la particule électropositif du neutron, dans les milieux agricoles du Borinage, et a reçu le prix du liégeois d’honneur en 2003, prix décerné par le toute boîte Spectacle / Passe-Partout. Bonjour docteur, je me réjouis de savoir ce que vous avez cherché cette semaine :Jan (Raoul avec l’accent flamand ou russe pour faire scientifique) :Bonyour, j’ai fait plus que chercher, j’ai trouvé quelque chose d’exceptionnel qui pourrait avoir une importance majeure dans la vie des auditeurs !Miam : c’est magnifique ! Ça cadre exactement avec le projet initial de l’émission. Vive le service public quand on se tient à la charte !!! C’est super. On vous écoute attentivement : Silence je vous prie, le suspens est chargé émotionnellement; je vous en remercie Docteur… Allez-y.Jan (Raoul) : En me servant de quelques logarithmes puissants que j’ai mélangés au chiffre pi que j’ai divisé à l’infini sur ma calculette, j’ai obtenu une équation paradoxale donc magique.La voilà : x2 +y3 divisé par racine carrée de pi égal H20 .Puis j’ai prélevé quelques poils du Bouc de Yves Bardieux, le leader d’Urban Trad, que j’ai mélangé avec différents produits comme CH4H20 ou du sulfure de carbone monolyxique. Je me suis ensuite servi de la chimie organique pour créer un polymère que j’ai fait fondre dans le dernier disque d’Urban Trad. J’ai passé le tout dans un ordinateur ultraperformant avec un analyseur de fréquence américain et là ma surprise fut de taille.J’ai maintenant les preuves tangibles que les fréquences des violons traditionnels Irlandais, des cornemuses et autres binious utilisées sur les disques d’Urban Trad créeraient des oligo-éléments supplémentaires qui assureraient un meilleur sommeil et donc une meilleure hygiène de vie chez les enfants wallons désespérés de plus de 6 ans qui ne croient plus au Père Noël.Miam : c’est vraiment très brillant Jan. C’est même fascinant. Si je peux me permettre ça me rappelle ce qu’une équipe de scientifiques russe avaient trouvé. Ils avaient appelé ça le « syndrome Mauranne ». La musique de Mauranne créerait un caillot d’amidon chez le lapin d’élevage russe. Merci en tout cas pour cette découverte, j’en parlerai autour de moi, vous pouvez en être sûr.Jan : vous n’avez pas à me remercier. C’est mon travail et j’aime le travail bien fait !Miam : merci à tous les auditeurs (lancement du générique), n’hésitez pas à nous contacter par courriel si vous avez des questions, je vais de mon côté aller boire une bonne Cara pils de chez le paki night shop pour savourer notre trouvaille, vous venez avec Jan ?Jan : met plaisir. Graag gedaan ! Brelle :C’est le 45 tours que vient de produire l’asbl serésienne « les amis des ninjas ».Cette asbl s’occupe de rétablir et de positiver l’image du ninja, ce mercenaire asiatique souvent cruel. L’asbl s’étonnant du manque de popularité du ninja en Wallonie, à décider d’enregistrer une chanson, avec l’aide de la région wallonne et d’un chanteur de charme serésien. Le disque permettra de rétablir le ninja au premier plan surtout en ces temps incertains de guerre et d’insécurité. Le disque passe déjà beaucoup sur Fréquence Wallonie et vient d’être Hot Shot sur Radio 21. Merci à la RTBF pour cet accueil, qui touche beaucoup les ninjas que je représente ici ce soirOn écoute ? Les ninjasIls n’ont aucun sens de l’humour mais ils sont parfois sympasLes ninjasQuand ils rentrent du travail ce sont des gens comme vous et moiLes ninjasIls sont là pour vous venger mais parfois pour vous tuerLes ninjasMais je sais que le soir venu ils aiment aussi les massages de piedsLes ninjasCe sont de grands enfants qui manient les lames aiguiséesLes ninjasIls vivent entre amis en société ultra organiséeLes ninjasIls ont tué mon frère, ma mère mais je ne leur en veux pasLes ninjasQuand ils viennent en Belgique ils achètent toujours nos chocolats Lapoteus : De Lapoteus :Un peu d’histoire de la musique pop belge.Lorsque les Beatles cartonnaient partout dans le monde avec Sergent Pepper chef d’œuvre de pop psychédélique, Piet van Braken, petit producteur wallon eu la brillante idée de signer un groupe flamand qu’il baptisa les De Lapoteus et essaya de les transformer rapidement en Beatles adaptés pour le marché belge.Jani, Bert, Jo et Dirk furent choisi parmi les ouvriers les plus beaux de l’usine du père de Piet. Ils jouaient aussi un peu de musique dans la fanfare du syndicat.Ils enregistrèrent l’album De Konen van Belgium. On écoute un petit extrait.Alors que les Beatles vendaient des millions de copies, leurs clones belges durent se contenter de 2000 albums vendus. Mais l’important n’était pas là, ils ont écrit une des premières pages de l’histoire de la pop musique belge. Le Saron :Le saron est un xylophone à lames de bronze du Gamelan Gong Luang. Par extension, on appelle le gamelan lui-même saron. Cet ensemble musical et son répertoire se jouent à Bali. La dardière :Musique André Brasseur Sexy ‘70Miam : salut les fillesVirginie (avec une voix un peu chaude) et Fred (avec une voix de femme) : salut Miam. HihihiMiam : ne m’appelez plus Miam, appelez-moi SexmachineLes filles : wwooawww Sexmachine, trop cool ce Miam !Miam : vous venez chez moi les poulettes, je vous montrerai ma jolie dardièreFred: mmmmm, je ne sais pas ce que tu en penses Sandy, mais moi j’y vais…Virginie : oui moi aussi. Je ne veux pas rater une belle fête… Mais Miam c’est quoi au fait une dardière ?Miam : vous voulez vraiment savoir mes coquines ?Les filles : oui oui oui….Miam : J’ai décoré mon personnel computerAvec classe et beaucoup de cœurDrapé de moquette rose et sexyLe joystick vous rappellera un truc qui vous plaît les fillesOn peut jouer des heures à FIFA International SoccerEt en même temps boire d’agréables liqueursGrâce à mon système d’ordi accroché au litLa dardière c’est le nom que l’on donne au tunning d’ordinateur !Fenugrec :Fred (faire le d’jeun) : bonjour, bienvenue à l’American Snack du Pairay.Qu’est-ce que je te sers ?Miam : bonjour, j’voudrais bien une frite à 2 euros sauce lapin, un routier double fricadelle sauce samouraï et une fenugrec maison sans crudité sauce andalouse et une bière gluck.Fred : c’est pour manger maintenant ?Miam : non, c’est pour emporter. La fenugrec : c’est une pita crée à Seraing pour répondre à la demande de nombreux clients fins gourmets. C’est un pain pita chaud que l’on remplit de gratin dauphinois, de choucroute alsacienne, d’un boulet sauce lapin coupé en petits dès, de feta, et bien sur de frites et de pâtes.La fenugrec Hawaii existe aussi, la choucroute y est remplacée par du poulet sauce tendori. Cérulaire :Musique tchatchaBonjour à tous les auditeurs de la RTBF. J’espère que vous allez tous bien et merci pour votre fidélité !Bienvenue au 14e festival international de Wallonie de la feinte d’or.Ce concours prestigieux créé par notre défunt confrère Pierre Cérulaire récompense les meilleurs spectacles d’imitation et d’humour wallons montés par des amateurs de notre région, véritable vivier de jeunes talents.Après l’émission, ne changez pas de chaîne : un débat présenté par Thomas Vanamme sur le thème « Wallonie terre fertile pour l’humour ou Wallonie, humour du désespoir ») avec la participation de Mauranne.De nombreux membres de l’équipe du Jeu des Dictionnaires ont débuté grâce à la feinte d’or : Raoul Reyers, Fred Jannin, Aurélia…Chers auditeurs attention :Vous allez certainement beaucoup rire et n’oubliez pas que l’humour est une chose très précieuse en ces temps de baisse de la consommation et que rire permet d’évacuer des toxines nocives qui se trouvent dans le corps et donc procure un bien être.Place aux artistes. Cette année les nominés pour la feinte d’or sont :Bruno Reyers, le cousin de l’autre avec son spectacle « Freddy, le retour et une bonne petite cigarette. Introduction à l’humour de mon cousin célèbre ». On écoute un extrait :« C’est moi Freddy. Une bonne petite cigarette ». On l’applaudit.Les frères Tony et Janni Rizzouto Baaraca : avec leur réinterprétation originale du sketch de Raymond Devos en imitation de Columbo :« Parce que ma femme, elle est allée à Caen, alors j’ai dit « Ou », ma femme »Miam Monster Miam, avec son sketch à répétition irritant sur la dose létal en Candérel, qui a permit au Jeu des Dictionnaires de réaliser deux de ces audiences les plus basses sur la semaine du 8 novembre. C’était un record, chapeau Miam !La Compagnie des Frais du Slip, avec leur spectacle « hommage à la poésie de Lamartine, total respect, c’est sévèrement burné couillu ce qu’il a fait c’type» Voilà c’est à vous de choisir, chers auditeurs, en m’envoyant un email. Place au débat. Accubitoire :Musique décoMiam : bonjour VirginieVirginie : bonjour MiamMiam : bienvenue dans la rubrique du Jeu des Dictionnaires « courrier des lecteurs et design ». J’ai reçu cette semaine le courrier d’une auditrice qui a pas mal de chose à nous demander. Je vous la lisVirginie: « Cher Miam, je m’appelle Janine, j’ai 70 ans et j’adore la rubrique que vous présentez avec Virginie, continuez comme ça c’est brillant ! Pour quand est prévu le mariage entre vous deux ? »Janine merci pour tes compliments. Tu peux me tutoyer, je suis assez humble pour que l’on me tutoie. Virginie et moi ne sommes pas vraiment dans la radio comme dans la vie.Rien à ajouter Virginie?Virginie : et puis mêle-toi de ce qui te regarde ma pauvre veille.Miam : Bref, je continue de lire la lettre. « Cher miam, étant pensionné j’ai un hobby depuis plus d’un an. Je construis une arme de destruction massive, un missile nucléaire de 10 mètres sur 4. Malheureusement je l’ai construit dans ma maison et je n’arrive pas à le faire sortir par la porte et mes fenêtres sont trop petites. L’engin traverse tout mon rez-de-chaussée et j’habite dans un bungalow. Que puis je faire pour le rendre joli dans ma maison car ça prend vraiment beaucoup de place ?Virginie une idée déco pour Janine ?Virginie : Oui Janine, tu peux transformer ton arme de destruction massive en un magnifique accubitoire. Il te suffit de repeindre l’ogive dans une couleur un peu à la mode et d’y accrocher quelques décorations de ton choix. Si tu enlèves la tête nucléaire tu pourras ranger facilement tes bouteilles d’alcool pour tes soirées cocktail dansantes. Tu peux d’ailleurs, en te munissant d’une foreuse, réaliser un coin DJ avec deux platines incorporées dans le missile et fixer deux spots de lumière rouge et bleu.L’accubitoire c’est l’action de décorer un objet dangereux (par ex une arme). Bomba (La) Danse de Porto Rico. La bomba s’est développée sur la côte nord. C’est une danse vive, ancrée dans les racines africaines. Sialagogue : Ce sont ces gens (36 % selon La Gazette de Liège de La Libre) qui boivent volontiers un petit verre d’Instanet à l’apéritif plutôt qu’une bière ou un verre de vin.C’est un phénomène très à la mode dans les environs d’Ougrée près de Seraing.Des docteurs ont beau leur dire que ce n’est pas bon pour la santé, ils restent persuadés que c’est faux. Impossible de les convaincre. Leur argument : j’ai vu dans les Feux de l’amour que les gens buvaient souvent des boissons bleues. On a beau leur dire gentiment que les Feux de l’amour ce n’est pas la réalité et que la boisson que les acteurs boivent est sans doute un cocktail à base de Curaçao, impossible, ils se bouchent les oreilles pour ne pas entendre.J’ai à mes côtés Raoul Palais des Congrès, un des adeptes de l’apéro d’Instanet, je vais essayer de le raisonner. C’est notre dernier espoir, JacquesMiam : Bonjour Raoul, qu’est ce que vous buvez là ?Raoul : bonjour Miam, tu veux un verre, dis ? Je déguste un délicieux verre de produit nettoyage pour vitres. MmmMiam : mais il ne faut pas Raoul, c’est dangereux, buvez plutôt une bière, je vous en supplie.Raoul (un peu fâché) : ah non pas vous mon cher Miam. Vous n’êtes pas comme ce docteur d’Ougrée qui a essayé de me raisonner la semaine dernière. Vous n’êtes pas un des leurs ? De toute manière, il n’y a aucun risque car aux States et dans les Feux de l’amour, ils boivent tous ça ! allez prends un verre, va…. On est bien ici, il fait beau et j’ai sorti les sièges sur le trottoir pour admirer les voitures qui passent dans la rue..Miam (en détresse) : mais Raoul si les américains se jetaient dans le vide tu le ferais aussi ? Je ne suis pas l’un des leurs. Mince je m’égare.. Qu’est-ce que je voulais dire encore ? Ah oui Feux de l’amour ce n’est pas bien comme feuilleton même si ça fait de l’audience le matin à la télé et puis ce n’est certainement pas de l’Instanet qu’ils boivent….Allez, Raoul, ça va, enlève tes mains de tes oreilles, on dirait un gosse, C’est bon, j’arrête de te faire la moraleRaoul : merci slurp slurpMiam : et où as-tu trouvé toutes ces bouteilles d’Instanet ?Raoul : c’est ma femme, Conchitta, elle a piqué des bouteilles là où elle travaille… Ils ont de grandes vitres…Fred : salut Raoul, salut Miam. Je peux boire un apéro avec vous ?Raoul : avec plaisir, attends deux minutes, je vais chez Di chercher une recharge…Miam : non pas toi Fred… tu ne vas pas boire ça quand même ? que se passe t’il dans ta tête ?Fred (lassé) : mais tout le monde boit ça, c’est une mode qui vient des States…Miam : vous êtes vraiment tous pathétiques, tout comme ce sketch, c’est vraiment nul, dangereux pour la santé et misérabiliste, allez file moi un coup va ! Tournisse :Bonjour. Nous sommes le lundi 13 mai 2002, je suis Thomas Vanamme, bienvenue dans L’Ecran Témoin nouvelle version d’il y a deux ans. Une émission particulière ce soir sur le thème : « ma première émission au Jeu des Dictionnaires en tant que membre de l’équipe. Une expérience douloureuse qui m’a permis après plusieurs mois voire plusieurs années de me connaître mieux et d’affronter la vie avec moins de crainte, même si je sais qu’un jour je vais mourir comme tout être humain qui vit sur cette terre »J’ai la chance d’avoir à mes côtés Huguette, elle avait fait une émission au Jeu des Dictionnaires en 1989 qui avait lamentablement bidé. Elle est depuis divorcée et sans emploi. On écoute son témoignage, elle a voulu rester anonyme .- Bonjour Huguette :- Bonjour, je viens de Sclessin, j’avais été repérée par Jacques Mercier, blalblalalalMaintenant le témoignage essentiel de Raoul Reyers qui lui a réussi dans la dure jungle du Jeu des Dictionnaires. Il s’était fait bizuté par ces camarades quand il est arrivé. Il va nous raconter son calvaire d’un soir :Miam : alors Raoul, racontez-nousRaoul : j’ai beaucoup souffert ce jour-là. Les anciens membres de l’équipe m’ont bizuté juste avant l’émission. C’était dans la cantine de la centrale nucléaire de Tillange car l’émission était enregistrée là-bas, au bord de la piscine radioactive, car c’était le soir et c’est joli comme éclairage …. C’est Pierre Kroll qui m’a fait le plus de tort. Il n’arrêtait pas de me crier des choses vulgaires dans les oreilles, et j’étais fort fragile avec les gros mots à cette époque. Je dois bien l’avouer, il m’a fait 56 luigis…Miam : pardon ? des quoi ?Raoul : vous savez très bien de quoi je parle… pas besoin d’en rajouter…. Des luigis… Quand on attrape le slip par l’intérieur du pantalon et qu’on tire très fort …Miam : Raoul dites-moi. Qui d’autres étaient là pour vous faire du mal?Raoul : Jean Jacques Jespers et Juan d’Oultremont et même Jacques Mercier. Sur le chemin du retour, ils m’ont attaché au toit du minibus de la RTBF et ils m’ont obligé à boire un verre de produit nucléaire qu’ils avaient prélevé dans la piscine… j’ai fait semblant d’avaler le produit mais je l’ai vite recraché sur le chien de Jean-Paul Belmondo qui était notre invité ce jour-là. Cette première émission m’a fait beaucoup souffrir mais m’a poussé plus loin dans ma créativité.Miam : merci pour ce témoignage poignant. Tournisse, c’est le bizutage des p’tits nouveaux au Jeu des Dictionnaires

18:47 Écrit par Miam Monster Miam | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.