29/12/2004

Le best of de 2003 ! encore un !

Après le succès de deux flics à Miami, la RTBF Charleroi présente une nouvelle série policière de science fiction qui va cartonner aux states et en Wallonie ! Bienvenue dans Jemeppe Police d’Etat 20242023 : Pascal Obispo, célèbre chanteur français, vient vivre en Belgique. Il s’installe au Bois de Rognac à Neupré. Avec l’aide de Maurane et de Anny Cordy, il infiltre discrètement le gouvernement Belge en se faisant de bons amis. Quelques mois plus tard aux environs des fêtes de Noël, notre bon Pascal renverse le gouvernement Belge aidé par le fan club violent de Jean-Jacques Goldman et l’équipe française de football plus quelques ninjas wallons.Il a donc les pleins pouvoirs et siège à Forest National, devenu le bâtiment officiel de l’état. Florent Pagny est nommé ministre des finances. 2024 : Après avoir transformé la RTBF en Radio-Télé Playa Italia Barzoti car ça le faisait beaucoup rire ,L’Etat Obispo crée une brigade anti-musique atonale basée à Jemeppe qu’il baptise « le kungfu squad de la chanson » et déclare les compositeurs de musique contemporaine hors la loi. Les plus grands musicologues et spécialistes sont engagés pour traquer ce nouveau genre de criminels.Voici 24 heures dans la vie de ces nouveaux policiers :Miam : Salut Sonic Raoul, l’homme aux oreilles d’or ! Tu as repéré des méchants compositeurs aujourd’hui?Raoul : Salut Sex Machine, mon indicateur m’a dit que le gang des commandos de Pierre Boulez essaye de monter la Turangalila Symphonie de Messiaen dans les caves du café « AC Juventus » à Ougrée bas. Miam : Raoul regarde ! C’est inquiétant, l’ordinateur m’indique qu’une réunion des anciens de l’IRCAM a lieu à Embourg, au Collège Episcopal du Sartay. Il faut aussi surveiller qu’ils ne fassent pas une jam session entre eux. Généralement ils sont sages, ils jouent aux cartes en écoutant du Steve Reich ! Raoul : Bon, c’est pas tout ça, c’est l’heure de la pause de midi, je pointe ma carte. Je reviens vers 14h30, je vais boire un pot à la conférence de presse des Francofolies, c’est encore la fête à Obispo au village Francofous ! Miam : mince alors ! CafignonLe cafignon c’est mieux qu’une note interne !C’est un avertissement sonore, une note interne musicale que l’on diffuse au sein d’une entreprise pour rappeler à l’ordre de manière sympathique, jeune et sans prise de choux, les salariés récalcitrants. Vous allez entendre dans un instant le cafignon / que le directeur de la centrale nucléaire de Tihange / avait diffusé à ces employés / qui se promenaient trop souvent au bord de la piscine radioactive, sans respecter les normes de sécurité. Vous les ouvriers qui mangez vos tartinesÀ midi au bord de la piscine Je vous en supplie stoppez cela!Vous allez me causer des tracasJe sais qu’on a bon au bord de cette piscineAvec une délicieuse tartineÀ parler des femmes des copainsEn paradant en maillot de bain Je vous assure que je suis pourtant un chouette mecMais je vous jure, on est pas au Club MedFini l’ambiance Méditerranée Les vacances sont terminées !Mais bon sang, c’est une piscine nucléairePas un club de partie de jambe en l’airJe suis non pas maître nageurBande de sales petits frimeurs Raymond, sors tout de suite de la piscineOn ne nage pas la-dedans, ça peut être dangereux mon amiTu n’as même pas mis ton bonnet de bainEt arrête de rouspéter et de te comporter comme un sale gosse.Je sais que tu es délégué syndical ici mais tu es en tort cette fois-ciAllez tout le monde au travail maintenant !Les secrétaires, enlevez moi vos bikinis, remettez vos tailleursJe compte jusqu’à 4, tout le monde va au bureau dans la joie et la bonne humeur ! Ebauchon (un) Petit bloc de racine de bruyère grossièrement ébauché, prêt à être travaillé par le fabricant de pipes Ola podrida :Bonjour à tous les auditeurs de La Première !Bienvenue dans l’émission sympathique du temps de midi «Cuisine du monde et courrier des lecteurs» Miam : Salut Virginie. Mmm ça sent bon ici. Qu’est-ce vous nous avez préparé comme délicieux repas ?Virginie : Rien du tout mon cher Miam, ça doit être mon nouveau parfum « Fleur de cervelas » que vous reniflez.Miam : Ah bon ! C’est un tue-l’amour ce parfum. Ça sent la volaille. Cette semaine Virginie, j’ai reçu une lettre fort amicale de Patricia Larondelle qui a 63 ans et habite Fléron. Elle a des questions pour vous Virginie, vous qui êtes notre grande spécialiste de l’art culinaire :« Bonjour Virginie et Miam, j’adore votre émission et j’ai une petite question : Il y a un mois environ, j’ai acheté mon premier ordinateur. grâce à la pédale à 2 boutons que j’active à l’aide de mon pied droit, j’ai réussi à m’inscrire sur un site Internet de recette de cuisine »Une petite parenthèse avant de continuer la lecture.Je ne suis pas informaticien et je souhaite être prudent mais il me semble que la pédale que vous activez avec votre pied s’appelle une souris et, il me semble, mais je vous rappelle que ce n’est pas mon rayon, qu’on s’en sert normalement avec la main !Bref, je continue : « Je me suis donc inscrite sur un site de cuisine, j’ai donné mon adresse électronique afin de recevoir des recettes.Qu’elle ne fut pas ma surprise de recevoir dans l’heure, par courriel, une recette très intéressante d’origine anglaise portant le nom de « This address has permanent fatal error ». Pour réaliser cette recette, il semblerait qu’il faudrait utiliser des ustensiles de cuisine portant le nom de « undisclosed recipient ». J’ai fait le tour de tous les Blokker et autres Casa de la région, mais personne ne semble connaître les « undisclosed recipient ». Où puis-je les acheter afin de réaliser enfin cette délicieuse recette britannique ?Virginie : Humm, il me semble que vous avez surtout besoin de quelques cours d’informatique ! En attendant je peux vous conseiller de préparer un olla podrida, c’est une paella avec des anchois ! Saurin (Joseph) :Joseph Saurin, alias « le roi du salami ».Vous le connaissez peut-être Jacques, c’est un héros à Liège !Boucher charcutier de formation, il gagna en 1976 le titre de « roi du salami » ou plutôt « king of salami » au « worlwide championship of salaisons ». En français, on pourrait traduire par « championnat mondial de charcuterie de Miami ». Outre ce titre d’exception qu’il garda plus de dix ans, on lui doit l’invention de plusieurs charcuteries, comme le célèbre salami aux cook de Dinant. Son dernier exploit fut la réalisation à Tilff d’un boudin noir aux raisins de plus de 50 mètres. Les Crépusculaires couillus, célèbre groupe québécois, lui ont même écrit une chanson hommage. On écoute un tout petit bout !C’est moi Jo, le roi du salamiZe king of salaisons, le charcutier sexyJe suis doué comme Dustin Hoffman dans Rain ManJ’ai le prix de l’employé du mois aux Boucherie ReymansAvez-vous vu mon boudin noir géant ?C’était un vrai travail de titan Drépanocytose (la) (audit) :Maladie chronique touchant les globules rouges du sang. Skip :Lancement de la musique sportVirginie : Miam Monster Miam et le « Champs Freudien wallon » présente : « Poésie et fitness : l’émission qui fait du bien à l’esprit et aux fesses » Miam : Bonjour Virginie Virginie (genre prof de fitness) : Bonjour, prêts à transpirer et à remuer vos petits culs et vos abdos en rythme ?Miam : Off course ! On vous présente aujourd’hui une émission dynamique sur le thème « poésie méditative de Alfred de Lamartine et body sculpt pour abdos fessier ». C’est parti. Let’s go !Virginie : Ok on va commencer avec un exercice très simple : jambes à la verticale, pieds en flexion. Sur le rythme, faire des petits battements de 10 à 15 cm, lentement, et puis on augmente l’amplitude et on expire à la fin du mouvement. Allez 1, 2, 3 ,4 et un 1, 2, on expire. Here we go et 3, 4. Ok. Et 1, 2, 3, 4. Très bien (continuez 1, 2, 3 ,4 pendant que miam parle) , 1, 2, 3 ,4Miam : « L'isolement Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m'assieds; Je promène au hasard mes regards sur la plaine, Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds. Virginie : Très bien, maintenant élévation latérale du bassin, maintenir en tension l’ensemble du corps. Let’s go avec du punch. 1, 2, 3, 4 and start again !Miam : « Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes, Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur; Là le lac immobile étend ses eaux dormantes Où l'étoile du soir se lève dans l'azur. Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres, Le crépuscule encor jette un dernier rayon, Et le char vaporeux de la reine des ombres Le skip c’est des exercices spirituels pour les abdos-fessiers Origine de faire ripaille :Musique « synthé scientifique »Bonjour à tous les auditeurs fidèles, bienvenue au « Cercle scientifique du Jeu des dicos version 2.0 »Après l’échec cuisant du premier numéro, nous avons recentré l’émission, nous vous assurons que c’est fini le temps des chercheurs qui cherchent pendant que les auditeurs partent. Fini les blagues de scientifiques élitistes que personne ne comprend !Comme la musique que vous entendez l’indique, ainsi que le décor avec ce magnifique tableau de chien avec un pyjama vert, place à une émission jeune et dynamique, presque Hip Hop, qui groove, pour les kids du milieu urbain qui captent toute de suite la vibes, le buzz, et qui s’explosent la tronche avec la science.Miam : Bonjour Mad Professor Fred, what’s up man aujourd’hui ?Fred : Yo ! Fred represents et big up à tous les membres du posse scientifique du service biochimie génétique du CHU, special featuring à mc Stephan Hawkins et à DJ Around Tazief.Entre nous, qu’est-ce qui faut pas faire pour que tu puisses garder ton emploi à la RTBF !Miam : Arrêtez de rouspéter DJ Fred et testiau pau va, c’est ça ou on passe à la trappe. Jacques Mercier me l’a encore dit hors antenne avant de commencer l’émission. La pression est énorme et puis pense un peu au buffet champagne et caviar après avec Aurélia et Virginie…Bon. Yo Fred, kesse t’as trouvé de scientifique cette semaine, on va leur mettre leur mère avec ta découverte de cette semaine, moi je le sens bien man !Fred : De nombreuses études tendraient à démontrer que la consommation excessive de frites aurait une influence négative sur le taux de mauvais cholestérol. Tout cela est bien entendu à mettre au conditionnel.Miam (dépité) : C’est tout ?Fred : Ben oui.Miam : Ah bon…. Tu te fous de moi ou quoi ? Tu veux que je me fasse virer ? C’était déjà limite depuis le sketch foireux sur l’apéro instanet de la fois dernière….Fred : Ben c’est à dire que j’ai passé mon week end à jouer aux fléchettes au café l’ac juventus.Miam : Je m’en fous, je veux rien savoir. Silence. Je suis ultra-déçu dans l’ensemble, Fred . Franchement !L’origine de faire ripaille c’est une grosse déception Jacques ! Gerbeuse (une) (audit)Appareil de levage qui sert à empiler des marchandises Regiomontanus : Un peu d’histoire de la pop musique belge.Alors que Jacques Brel cartonnait en France avec ses belles chansons, un autre chanteur belge décrochait un tube au Japon.Je veux bien entendu parler de Serge Regiomontanus, bon vivant et poète maudit des cantons rédimés. Ce chanteur de charme de la région d’Eupen enregistra en ‘72 ce classique de la chanson belge, je veux bien sûr parler de la chanson Flitch Flutch FlatchOn écoute :Dans Flitch Flutch Flatch, Serge Regiomontanus posa une question existentielle de cette époque : comment faire pour mettre les billets dans le string de la stripteaseuse sans renverser la bière qu’on a à la main ? genipaMiam : Bonjour !Aurélia : Bonjour ! Bienvenue dans la nouvelle rubrique qui s’appelle « à l’intérieur de Miam Monter Miam, à la recherche d’un petit quelque chose de surnaturel ou de comique », ou l’on découvrira ce qui se passe à l’intérieur de Miam Monter Miam. De la radio-réalité vu de l’intérieur du cerveau. Ça va le faire, c’est géniaaallll comme concept !Miam : Tout à fait ma chère. Et pour nous guider dans ce grand voyage d’une vie, j’ai l’honneur de recevoir Miam en personne ce soir.Miam : Bonjour MiamMiam : Bonjour comment allez-vous ?Miam : Très bien merci. Mince alors, voilà que je commence à me parler à moi-même. Et en plus je me vouvoie. Au fait ça ne vous dérange pas Miam que l’on aille comme ça visiter votre moi le plus profond chaque semaine ? Moi, ça me gênerait personnellement !Miam : N’oublie pas que tu es moi mon petit gars, si on me visite on te visite aussi!Mais on peut me visiter si ça fait rire mon pote Raoul !Miam : Tout ça devient absurde et trop complexe à gérer dans une fausse définition. Qu’est ce qui m’a pris d’écrire ce truc?Miam : Demande-le toi ! hihihihiAurélia : Pathétique, tu te prends pour le Raymond Devos de Seraing ou quoi Miam, hihihiMiam : Mais qui êtes-vous au fait ?Aurélia : Je suis la part féminine que tu as en toi et qui s’exprime enfinEvil Miam : Mais je ne suis pas de la jaquette, pourtant…Miam : Mais qui a parlé?Evil Miam : C’est Evil Miam, le méchant Miam qui possède l’esprit caustique et les blagues salaces, qui dit les gros mots, une espèce de Pierre Kroll intérieur. C’est moi qui te joue des mauvais tours pour le fun. Tu te souviens du coup de la pommade chauffante à la place de la pommade cicatrisante après ta circoncision ? Et bien, c’était moi ! C’est moi qui ai le plus l’accent serésien et qui aime les frites.Miam : Salopard, je vais te tuer. Aïe ! Je me fais mal !Aurélia : Cette rubrique est arrêtée suite à une rupture d’anévrisme. C’est ça un génipa. Wengé :Musique accubitoireMiam : Hello Fred !Fred (genre décorateur) : Ola Miam, t’as vu la nappe que je suis en train de broder ?Miam : C’est bien beau, dis ! Bienvenue aux auditeurs qui nous rejoignent pour l’émission « décoration et courrier des lecteurs ». J’ai reçu une lettre pour le moins inquiétante d’Elisabeth Pudleur de Tavier, je vous la lis Fred : « Cher Miam, suite à votre merveilleuse émission d’il y a 2 semaines où on apprenait comment transformer une arme de destruction massive en coin DJ, j’ai eu envie de passer à l’acte et de m’improviser décoratrice.Fred : Chère Madame, c’est un métier, on ne s’improvise pas comme ça décorateur !Miam : Bon tu arrêtes, Fred, ça suffit. On va perdre des auditeurs avec tes diversions stylistiques. Bon je continue : « à l’approche des fêtes, je me suis sentie très créative et j’ai décidé de décorer de manière originale mon sapin de Noël sur le thème « à la liégeoise ».J’ai remplacé les boules de Noël habituelles par des boulettes de différents types qui m’ont été offertes par la confrérie du Gai Boulet de Boncelles. J’ai mis une fricadelle à la place de l’étoile et je me suis servie de la choucroute à la place des guirlandes. C’était magnifique !Mais après quelques jours, les décorations se sont mises à pourrir et puis des bêtes de toutes sortes sont apparues. J’ai vaporisé du déodorant mais ça n’a servi à rien. Mes voisins ont porté plainte et ma maison est fermée pour cause d’insalubrité. Voilà, je me retrouve à la rue sans logement tout ça à cause de vous et de vos idées de déco. Fred : C’est triste ma cher Elizabeth, mais on ne vous a jamais dit qu’on ne joue pas avec la nourriture ? La prochaine fois faite plutôt un wengé, c’est une culture de monstre…

12:36 Écrit par Miam Monster Miam | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Merci !!! Encore bravo miam !
A quand le C.D. best-of ?

Écrit par : Fabien | 29/12/2004

Ben Vin d'jû n'a pas sa langue en poche...

Écrit par : Yuz Ik | 27/01/2005

Les commentaires sont fermés.