19/08/2007

Anecdote à propos de Hey tank ! album sorti en 2001. achetable sur www.freaksvillerec.com

En 1998, je me souviens avoir passé deux journées amusantes avec le groupe Us de Athens feu “ Olivia Tremor Control” , une bande de gars un peu givrés, très sympathiques , qui fumaient non stop de l’herbe, fascinés par William Burrough et les poètes beat et qui écoutaient en boucle stereolab et de la musique Kraut allemande. La veille de leur concert à Liège, Nous avons joué ensemble dans leur chambre d’hotel sur des guitares électriques non amplifiées qui font pling plong quelques morceaux de Velvet Underground et des trucs de l’album de Jad Fair et Daniel Johnston qui était à l’époque un de mes disques de chevet .Les 4 gars improvisant des harmonies Wilsonnienne sur "Casper the friendly Ghost" pendant que je chantais la lead ! Le batteur jouant comme les who en frappant sur sa valise brune. Excellent souvenir pour l’adolescent fan de pop que j’étais. Bill , le cerveau de la bande ( loin de là de dire que les autres étaient cons) un peu défoncé à force de fumer de l’herbe dans une vieille cannette de cocacola ,m’a donné un des 45 tours inédits et rares de Olivia tremor control , la pochette était géniale , faites en photocopie avec des collages à la sgt peppers et des peintures cubistes. La musique sonnait comme un enregistrement pirate d’une jam entre les Beatles et Love . Excellent ! Puis Bill m’a fait écouter un autre groupe dont il disait être un des plus grands fans “ les neutral milk hotel’, ils tournaient ensemble aux états-unis depuis plus de deux ans . ?La pochette de cet opus était intriguant , pas de crédit , vraiment psychédélique et le disque incroyable, poste moderne une sorte de fanfare des balchans déjantée mélangé à un songwriting lumineux et une voix rauque.L’ attitude post baba cool de tout ces freaks biberonés par les substances chimiques et leur musique néo pop folk était précurseurs de la scène indie folk qui allait déferler sur les états-unis et l’Europe ( devandra banhart et ses amis, Beirut .. ) . 2 Jours passés en compagnie de ces suaves m’ont donné vachement envie de sauter dans la grande marmite de nouveau psychédélisme. Oui c’était ça créer une oeuvre pop personnelle réminiscente des sixties avec des bizarreries dans la production avec un son un peu lofi. Une sorte de arrière petit fils de Smile, un labyrinthe de chansons miniatures qui s'emboîtent comme les pièces d’un puzzle à l’effigie des Beatles. Pour réaliser ce disque, je devais entièrement le produire, l’enregistrer, le jouer moi même de a à Z quitte à assumer quelques défauts de fabrication du à la jeunesse ! Un peu plus tard dans l’année, ma rencontre avec Stephen Tunney aka Dogbowl m’a définitivement convaincu que j’étais dans le bon. Ce gars avait enregistré quelques disques mémorables avec trois fois rien (les premiers king missile et quelques disques en duo avec Kramer), ne chantait pas très bien certes , mais sa fantaisie, sa qualité de mélodiste camouflée derrière une image d’iconoclastes pop, ses dessins , ses textes, l’émotion et l’authenticité passait directement dans mes oreiiles ! J’ai donc acheté une enregistreur vintage à Bande 8 pistes, quelques micros , une table de mixage et une reverb/écho qu’un ami disc jokey vendait pour trois fois rien et une paire d’enceinte. J’ai aménagé le studio dans mon grenier ainsi q'un atelier de dessin/ collage . C’est là que j’ai passé une année à enregistrer une trentaine de chansons en solitaire, à refaire de centaines versions, à couper coller les bandes et à réaliser des collages sur certains rêves que je faisais la nuit. Un travail de dingue, solitaire et de longue haleine mais vraiment fun ! . Quand j’ai proposé, non sans une certaine fierté, les bandes master à la maison de disque et au distributeur, les mecs ont eu peur , n’ont pas trop aimé car pas assez commercial. Ca m’a un peu fragilisé de savoir que des gars qui vendaient de la musique la plus alternative américaine, n’ont en fait qu’une idée en tête lorsqu’il s’agit de promotionner des artistes Belges. Ce qui est bon comme crédit dans la démarche pour les un est mauvais et pas bien les petits locaux qui se doivent d'être eux plus radio friendly et moi innovateur. J’ai insisté le disque est sorti, les radios l’ont effectivement snobé. une certaine presse Belge l'a défendu et un petit public de fidèle l’a aimé. Namesté ! album3oliviabandnautralmilkhotel-aeroplane_170

12:14 Écrit par Miam Monster Miam dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Hey Tank U! Très intéressant ton récit! Ca donne tout de suite envie d'écouter la galette. J'attendrai le prochain concert que tu donneras à Bxl pour te l'échanger contre quelques nEurones... Bravo pour le concert Place de la Monnaie, très sympa, excellent groove! C'était beau aussi de voir les gens passer devant vous, étonnés, feignant de ne pas l'être ou juste se promenant en famille...pt'êt que le King himself est passé en dansant, profitant du vent pour souffler ses bougies...;) Ugh!

Écrit par : bruno segers | 19/08/2007

Les commentaires sont fermés.